La toiture plate encore méconnue dans notre région.

Et ça consiste en quoi au juste?

Elles commencent à apparaître de plus en plus sur les nouvelles constructions.
Synonymes de modernisme, d’esthétique, les toitures plates ont pourtant souvent été mises au banc des couvertures de toit.


La mauvaise réputation a longtemps accompagné les toitures plates : les problèmes d’humidité, dus à nos contrées pluvieuses, en ont fait des constructions inappropriées à notre climat. Pour les maîtres d’ouvrage qui choisissaient pourtant la toiture plate, le souci venait de la crainte de se voir refuser un permis d’urbanisme.

Et pourtant, ce type de couverture a fait son chemin. Les administrations s’ouvrent davantage aux toitures plates. Avec des différences notables : Bruxelles et la Flandre ne posent généralement pas de problèmes aux personnes désireuses de couvrir de la sorte leur maison. Par contre, les choses sont bien plus compliquées en Wallonie, qui les tolère pour les grands bâtiments commerciaux ou industriels. Pour les habitations privées dans le Sud du pays, il faut passer par des dérogations, négocier, justifier… Bref, faire preuve de patience et de détermination.

Toiture plate : le principe
• Dans les toitures plates, la fonction portante est exercée par la dalle de toiture (en béton, en bois, en métal...).
• La couverture de toiture assure l'étanchéité.
• Pour l'évacuation des eaux de pluie, une pente doit être prévue dans la construction de la toiture.
• La protection contre la chaleur et le froid est obtenue par des plaques d'isolation.
• Pour éviter que l'isolation ne soit mouillée par la condensation intérieure (humidité de construction et d'habitat), un pare-vapeur doit être installé.
• Enfin, dans certaines circonstances, des couches supplémentaires peuvent être intercalées entre les différents éléments pour prévenir des problèmes d'ordre mécanique ou chimique.

Enfin, d’un point de vue purement technique, deux systèmes existent pour réaliser ce type de couverture : la toiture chaude et la toiture inversée. La structure portante, en fonction de la superficie à couvrir, sera réalisée en différents matériaux.

Imprimer E-mail